Quand la mobilité internationale et les jeunes ne font qu’un : compte-rendu du dernier Café du Monde de CIMtl chez LOJIQ

C’est dans les bureaux des Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) que nous avons conclu l’année en beauté avec nul autre que Michel Robitaille, président-directeur général de l’organisme qui a pour mission de favoriser la mobilité internationale des jeunes québécois âgés entre 18 et 35 ans.

Dans le cadre de ce Café du monde, M. Robitaille a discuté de sa carrière, de ses défis professionnels en plus de prodiguer des conseils aux participants et de parler des projets de LOJIQ.

De l’animation de loisirs à la diplomatie

« Je n’ai pas choisi de travailler en relations internationales ! »

C’est en toute franchise que M. Robitaille a admis que ce sont des conditions propices qui l’ont mené à développer une belle carrière dans le corps diplomatique québécois. Issu de la génération des baby-boomers, il a pu bénéficier d’un contexte un peu plus « permissif » qui lui a permis de saisir des opportunités professionnelles qui seraient plus ardues d’obtenir aujourd’hui. Alors qu’il venait de terminer ses études collégiales en animation de loisirs, M. Robitaille est parti en Louisiane pour enseigner le français. Ce qui devait être un séjour d’un été s’est finalement prolongé durant treize ans.

Il a par la suite occupé plusieurs postes en tant qu’employé recruté localement au sein de plusieurs représentations du Québec à l’étranger. Ce n’est que plusieurs années plus tard qu’il retourne au Québec et intègre la fonction publique pour poursuivre une carrière au sein du Ministère des relations internationales qui l’a mené tout récemment à LOJIQ.

Pour quiconque souhaite se lancer dans une carrière en relations internationales, M. Robitaille a trois conseils :

  • Être capable de se projeter dans le futur
  • Avoir de l’assurance
  • Être convaincant

2017-2018, une année chargée en projets pour LOJIQ

LOJIQ planche sur plusieurs projets qui seront lancés dans les prochains mois. Pour commencer, le 50e anniversaire de l’OFQJ en 2018 sera une occasion de mettre en valeur les jeunes et de promouvoir les activités de LOJIQ.

Deux nouveaux programmes seront aussi lancés prochainement :

  • Une initiative jeunesse pour la lutte contre les changements climatiques
  • La création d’un programme de volontariat québécois sur le modèle du service civique français

Finalement, mentionnons aussi le projet de loi qui a été soumis à l’assemblée nationale afin de permettre d’intégrer la mobilité intra-Québec ainsi que la mobilité intra-provinciale à la mission de LOJIQ.

Nous remercions LOJIQ de nous avoir accueilli dans ses bureaux ainsi que tous les participants de cette dernière édition du Café du monde pour 2017. Demeurez au courant de toutes nos activités en vous abonnant à notre infolettre et en nous suivant sur les médias sociaux.

Bon été !

Par Arielle Rakoto