Jean-Stéphane Bernard


Sous-ministre du ministère des Relations internationales et de la Francophonie

Jean-Stéphane Bernard est sous-ministre du ministère des Relations internationales et de la Francophonie depuis octobre 2014, après avoir été sous-ministre adjoint aux affaires bilatérales d’août 2012 à octobre 2014.  Il a été auparavant délégué du Québec à Boston de février 2011 à août 2012, après avoir occupé les fonctions de directeur du Bureau du Québec à Washington entre 2007 et 2011.

Jean-Stéphane Bernard fait carrière dans la fonction publique québécoise depuis 1994. De 1994 à 2007, M. Bernard a occupé plusieurs postes à la Régie des rentes du Québec : analyste en gestion financière, adjoint au vice-président aux services à la clientèle, adjoint au président-directeur général et finalement chef du Service de l’offre de service Internet et responsable de la sécurité corporative. À partir de mars 2007, il a occupé le poste de chef du Service de la planification et du développement de la prestation électronique de services à Revenu Québec, et ce, jusqu’à son passage au ministère des Relations internationales en novembre 2007.

Au fil des ans, en plus d’avoir présidé le conseil d’administration de l’Institut d’administration publique du Québec, M. Bernard a présidé les conseils d’administration du programme Jeunes explorateurs d’un jour et du Forum des jeunes de la fonction publique québécoise.  Il a également assumé la coordination du Forum des dirigeants des grands organismes et du Centre d’expertise des grands organismes. Il importe de souligner sa participation à titre de membre du Comité de travail sur la pérennité du système de santé et de services sociaux (présidé par M. Jacques Ménard) en 2005.

Titulaire d’un diplôme en sciences de l’administration (finances et comptabilité) de l’Université Laval, M. Bernard a également complété une maîtrise en administration publique à l’École nationale d’administration publique à Québec, ainsi qu’un certificat en formation des cadres dirigeants au Massachusetts Institute of Technology (MIT).