Diplomates et jeunes femmes québécoises de la relève à l’honneur à l’occasion de la journée internationale de la femme

CIMtl était présent lors du déjeuner-conférence présenté le 10 mars dernier par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Sous le thème « Femmes et diplomatie », des dirigeantes de représentations d’États étrangers au Québec et des jeunes professionnelles ont eu l’opportunité de se rencontrer et d’échanger sur les défis reliés au métier de diplomate.

Mmes Catherine Feuillet, consule générale de France à Montréal, Marie-Claude Francoeur, déléguée générale du Québec à Boston, Fabiana Loguzzo, consule générale d’Argentine à Montréal, Nina Fite, consule générale des États-Unis à Montréal, Mara Bilbao Díaz, consule générale de Cuba à Montréal et Elisabeth Bösch Malinen, consule générale de Suisse à Montréal, comptaient parmi les diplomates présentes lors de cet événement.

Sonia Ziade, co-fondatrice de CIMtl et conseillère politique au cabinet de la ministre, a aussi animé un panel réunissant Mme St-Pierre et Mme Michèle Stanton-Jean, chercheure invitée du Centre de recherche en droit public et ancienne représentante du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada à l’UNESCO (Paris). Celles-ci ont pu s’exprimer sur leur vision et leurs préoccupations envers la place des femmes dans l’arène politique et diplomatique.

Mme Stanton-Jean a conclu cette conférence forte enrichissante avec ses dix commandements adressés aux jeunes femmes s’intéressant à la diplomatie. En voici les faits saillants :

  • Il ne faut pas avoir peur de poser des questions
  • Il faut savoir choisir ses combats
  • Il ne faut pas avoir peur de foncer tout en faisant preuve de jugement
  • Il faut développer son réseau
  • Il ne faut pas avoir peur de relever des défis professionnels
  • Il faut savoir écouter
  • Il faut oser prendre la parole
  • Il faut profiter des opportunités quand elles se présentent

Par Arielle Rakoto