De l’importance de l’international à Montréal

 De l’importance de l’international à Montréal
La journée “Portes ouvertes” des organisations internationales de Montréal
par Joëlle Azar, comité Communications

Connexion internationale de Montréal (CIMtl) organise, le 13 novembre prochain, la première journée « Portes ouvertes »  des organisations internationales en sol montréalais en partenariat avec le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie et appuyé de Montréal International.

« Cette initiative de Connexion internationale de Montréal offre une chance unique et inédite de rencontrer les représentants des organisations internationales basées à Montréal afin de mieux connaître leurs missions et leurs objectifs. Cette journée « portes ouvertes » souligne toute l’importance de Montréal comme plaque tournante internationales. »

– Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Fracophonie

Nous, les membres de CIMtl, considérons que cette journée est propice au contexte actuel car le statut international dont jouit Montréal reste fragile et ses acquis doivent être protégés. L’objectif de CIMtl est de défendre les acquis internationaux de Montréal, de les faire connaître à la population et d’en augmenter la visibilité. Nous voulons promouvoir qu’il est possible d’avoir une carrière internationale à Montréal. En tant que réseau des professionnels des affaires internationales du Grand Montréal, nous nous engageons également à promouvoir le développement professionnel et à créer des liens multidisciplinaires en affaires internationales.

Le bilinguisme de la métropole québécoise, sa communauté multiethnique et son emplacement favorable à quelques heures de Washington et New York en font une ville propice à l’international. Quelques 60 organisations internationales et trois bureaux des Nations Unies, dont l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) et l’Association du transport aérien international (IATA), toutes participantes à la journée « Portes ouvertes », ont choisi de s’installer en sol montréalais. Ce statut international est aussi reflété par la présence de plus de 20 000 étudiants internationaux qui choisissent d’étudier dans une ville reconnue pour son multiculturalisme et qui compte plusieurs universités, tant francophones qu’anglophones. Du coté financier, plusieurs études placent Montréal au premier rang en ce qui concerne le coût de la vie. Montréal dispose d’une position géostratégique en Amérique du Nord et grandement connecté à l’Europe. Malgré ce portrait qui semble positif, son statut international est loin d’être assuré.

À titre d’exemple, le projet de loi fédéral C-38, a mené à l’abolition de l’organisme Droits et Démocraties et au transfert de ses tâches au Ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement.Également, l’OACI, qui confère à Montréal son titre de capitale de l’aviation civile, a presque glissé des doigts de la métropole à la suite d’une offre déposée par le Qatar pour héberger l’organisation. Bien qu’une vaste campagne ait permis le renouvèlement du contrat en faveur de Montréal jusqu’en 2036, la présence de l’OACI ne peut plus être tenue pour acquis. L’urgence d’agir pour attirer et retentir les meilleurs étudiants internationaux à Montréal s’avère aussi nécessaire car, malgré la mobilité étudiante en croissance, Montréal est en recul face au reste du Canada et face à la compétition internationale. Or, ces talents internationaux sont bénéfiques à la croissance économique de la ville.

Cette reconnaissance internationale dont jouit Montréal doit continuer à être protégée pour lui assurer un statut de métropole internationale, pour qu’elle puisse continuer à contribuer à l’innovation, afin qu’elle s’impose comme l’une des grandes plaques tournantes pour les affaires internationales et que les passionnés des affaires internationales puissent y vivre et travailler. En tant que ville à saveur européenne dans un bassin nord-américain, Montréal a tout particulièrement intérêt à redéfinir son rôle sur la scène internationale et à travailler pour conserver ses acquis.

 Les organisations participantes à la journée « Portes ouvertes » sont :

 Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec

Représentation permanente du Canada auprès de l’Organisation de l’aviation civile internationale

Airports Council International

Commission de coopération environnementale

International Air Transport Association

Montréal International

Secrétariat de la Convention sur la Biodiversité

Comité olympique canadien

International Council of Societies of Industrial Design