Consultation pour la nouvelle politique internationale du Québec – CIMtl était présent!

Journée de consultation pour la nouvelle politique internationale du Québec – CIMtl était présent!

Article par : Marie-Hélène Lafond et Arielle Rakoto

mrif_diploqc

Le 2 octobre dernier, le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF) a réuni plusieurs acteurs concernés par les relations internationales du Québec pour une grande première, soit la première journée de consultation publique pour le renouvellement de la Politique internationale du Québec. Connexion internationale de Montréal, à titre de réseau des jeunes professionnels des affaires internationales de Montréal, était à la table de consultation auprès d’autres organismes voués à la jeunesse. Pour ma part, j’ai pris à la consultation des représentants d’organisations vouées à la promotion de la Francophonie, en tant que représentante des Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).

La dernière politique internationale du Québec date de 2006 et tous les participants se sont bien entendus sur les nombreux changements tant au niveau économique, géopolitique, socio-culturel que technologique qui ont depuis émergé et transformé le paysage des relations internationales pour le Québec.

Cette consultation avait pour objectif de lancer et d’alimenter la réflexion sur les orientations et les objectifs de l’action internationale du gouvernement du Québec en plus que d’obtenir le pouls de la société civile sur les grandes tendances internationales observées dans ses différents domaines d’activité. Ainsi, on y retrouvait une panoplie d’experts dont les domaines de prédilection sont touchés par les relations internationales du Québec.

La nouvelle politique portera sur sept grands thèmes, ou priorités, identifiés par le MRIF[i] :

– Diplomatie économique : internationalisation des entreprises, mobilité des travailleurs et promotion du Québec;
– Internationalisation de l’éducation;
– Diplomatie, énergie et environnement;
– Solidarité internationale;
– Diplomatie, diversité et industries culturelles;
– Francophonie internationale, droits de la personne et démocratie;
– Jeunesse.

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié mon expérience au sein du groupe sur la francophonie internationale. Cet atelier, présidé par Mme Christine Vigna, directrice de la Francophonie au MRIF, réunissait des représentants de la Sûreté du Québec, de l’Association Réseau normalisation et Francophonie (RNF), du Centre de la Francophonie des Amériques et du Secrétariat international francophone pour l’évaluation environnementale, entre autres. Autant de domaines d’activité différents qui ont permis de varier les échanges et de soulever des points de vue intéressants.

Les retombées des discussions des sept groupes ont été synthétisées puis rapportées lors d’une séance plénière présentée en fin de journée. Toutefois, le dialogue n’est pas terminé. En effet, la consultation publique se poursuit en ligne sur un site créé spécifiquement pour recueillir les idées du public. Je vous invite à partager les vôtres d’ici le 28 octobre prochain au lien suivant : http://www.mrif.gouv.qc.ca/fr/politique-internationale

banniere_mrif

Connexion internationale de Montréal a profité de l’occasion pour également sonder ses membres sur les enjeux qui les préoccupent et amener ses membres à proposer des solutions et de nouvelles pistes de réflexion quant à l’avenir de la relève des affaires internationales dans le Grand Montréal. Parmi les enjeux soulevés, les répondants ont tous noté la complexification de l’environnement international : prospérité, sécurité, échanges commerciaux et compétition régionale de plus en plus féroce. Certains répondants ont noté l’importance de prendre compte des défis et des opportunités qu’apportent les nouvelles technologies.

Comme solutions proposées, les répondants ont souligné l’importance du Québec d’investir dans l’éducation de sa main d’œuvre et de contribuer aux mouvements de celle-ci et de travailler sur des politiques plus ouvertes et inclusives de la relève. Par exemple, une des solutions proposées était de promouvoir la participation des jeunes professionnels des affaires internationales dans des missions économiques et appuyer des groupes comme Connexion internationale de Montréal pour inciter la relève à réagir face aux problématiques actuelles.

CIMtl continue d’offrir un réseau de jeunes professionnels qui travaillent et s’intéressent aux affaires internationales pour soutenir la préparation et l’intégration de la relève internationale au Québec.

Pour en savoir plus sur cette journée, voici un article de Vicky Fragasso-Marquis dans LaPresse du 2 octobre.

[i] Vers une nouvelle politique internationale du Québec, Journée de consultation : Contexte général, MRIF, 2016.